Conditions Générales de Vente

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

DEFINITIONS

« Annonceur » désigne soit une personne physique, soit une personne morale privée ou publique, exploitant une ou plusieurs marques et/ou produits et/ou services dans une ou plusieurs sociétés d’un même groupe.

« Bon de commande » proposition émise par DEFI-France auprès du Client qui, dès sa signature, forme contrat d’Affichage (cf. article 1.)

« Client » désigne indifféremment l’Annonceur ou son Mandataire.

« Dispositif » désigne un emplacement équipé pour supporter une toile publicitaire imprimée.

« Entretien » désigne l’intervention destinée à assurer une bonne visibilité pendant la durée du contrat.

« Mandataire » désigne toute personne physique ou morale réalisant des opérations d’achat d’espace publicitaire au nom et pour le compte de l’Annonceur conformément à l’article 20 de la loi du 29 janvier 1993, sous réserve de la fourniture à DEFI-France d’une attestation de mandat.

« CITYWALL » désigne les produits/services rendus par DEFI-France à l’Annonceur et consiste à mettre à disposition une toile publicitaire imprimée sur un emplacement pendant la durée convenue dans l’Ordre et dans les conditions ci-après :

Article 1. CONTRAT D’AFFICHAGE

1.1. Un contrat d’affichage (ci-après « l’Ordre » ou « Contrat »), régi par les présentes Conditions générales, est formé entre le Client et DEFI-France par la signature du Client d’un Bon de commande et/ou une proposition commerciale émise par DEFI-France. Chaque Contrat est établi en deux exemplaires originaux, trois dans le cas d’un Mandataire.

1.2. Le Bon de commande comporte impérativement les indications suivantes :

– les éléments d’identification de l’Annonceur/du Mandataire (si nécessaire) ;

– l’objet du message publicitaire ;

– le lieu d’emplacement du Dispositif ;

– le format du Dispositif ;

– la date prévue de pose du matériel publicitaire et la durée initiale d’affichage publicitaire ;

– le montant Espace Net Hors Taxes, le montant des autres frais (techniques et autres), le montant des taxes, les modalités et délais de règlement ;

– la signature et le cachet du Client ;

– ainsi que tous éléments pertinents et nécessaires à la réalisation de la Prestation.

DEFI-France tient à la disposition du Client des formulaires de commande comportant toutes les mentions ci-dessus.

1.3. Tout Mandataire agissant pour le compte d’un Annonceur doit remettre à DEFI-France une attestation de mandat préalablement à la commande.

En cas de changement de Mandataire ou de résiliation du mandat, le Client s’engage à en informer DEFI-France par lettre recommandée avec accusé de réception.

En l’absence de durée expressément indiquée dans l’attestation de mandat, le mandat sera réputé être conféré pour une durée indéterminée jusqu’à la notification de sa résiliation par l’Annonceur à DEFI-France, effectuée par lettre recommandée avec demande d’avis de réception.

1.4. L’Annonceur ne pourra transférer tout ou partie des droits et obligations issus du Contrat à quelque titre et de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable et écrit de DEFI-France. Toutefois, DEFI-France pourra céder ou transférer partiellement ou totalement et pour quelque raison que ce soit ses droits et obligations résultant du Contrat librement sans que l’Annonceur puisse s’y opposer par quelque moyen que ce soit.

1.5. Toutes adjonctions, ratures, modifications ou suppressions portées sur le Contrat qui n’auraient pas été acceptées par DEFI-France lui sont inopposables. L’Annonceur et/ou son Mandataire déclare renoncer à ses propres conditions générales d’achat ou de vente que DEFI-FRANCE ne saurait être réputée avoir accepté, même implicitement.

Article 2. ORDRE

2.1. CITYWALL comporte, d’une part, la mise à Disposition du Dispositif et l’Entretien du Dispositif publicitaire pendant la durée d’affichage et, d’autre part, la conception éventuelle, la fabrication et la mise en place du Dispositif publicitaire.

Sauf cas de force majeure, DEFI-France maintient le Dispositif en bon état d’entretien pendant la durée d’exploitation convenue. Toutefois, en cas d’intervention mandatée par DEFI-France, sur le Dispositif, du fait de dégradations liées à des actes de vandalismes, excédant deux (2) interventions pendant la durée du contrat, le coût de toute intervention supplémentaire pour ce même motif sera à la charge de l’Annonceur. En cas de refus de l’Annonceur, DEFI-FRANCE aura la faculté de résilier le Contrat sans indemnité par lettre recommandée avec accusé de réception, moyennant un préavis de soixante-douze (72) heures, sans que sa responsabilité ne puisse être recherchée, le montant prévu au Contrat restant dû intégralement.

2.2. Avant la conclusion d’un Ordre, DEFI-FRANCE émettra un bon de commande commercial auprès du Client en indiquant la localisation du Dispositif. Ce dernier retournera un exemplaire, dûment signé dans les conditions de l’article 11 des présentes Conditions Générales. Le bon de commande commercial a une durée de validité de quinze (15) jours ouvrés à compter de son émission par DEFI-France. Faute de retour de ce bon de commande commercial signé par le Client dans ce délai, DEFI-FRANCE pourra tenir, à son choix, le bon de commande commercial pour caduque, sans en avertir préalablement par écrit le Client.

Article 3. CAS DE FORCE MAJEURE

Conformément à l’article 1148 du Code Civil, aucune des parties ne sera responsable de la non-exécution partielle ou totale de ses obligations au titre du présent bail si l’exécution partielle ou totale de ses obligations a été empêchée par un cas de force majeure ou par un cas fortuit.

Les parties conviennent que doivent notamment être considérés comme cause de suspension du bail et d’exonération de responsabilité, s’ils interviennent après la conclusion du bail :

– défaut ou retrait des autorisations administratives des dispositifs d’affichage publicitaires et/ou des visuels envisagés, y compris injonction de dépose de l’administration, provisoire ou définitive,

– toute évolution des conditions générales d’exploitation des façades de l’emplacement en raison de dispositions législatives, administratives ou fiscales consistante en l’obligation de suppression totale, ou partielle de la surface, des bâches imposées par des décisions administratives ou par des dispositions réglementaires,

– perte de visibilité totale, ou partielle de la bâche ne provenant pas du fait du BAILLEUR, ou du PRENEUR,

– tout élément découlant directement de la réalisation des travaux de ravalement qui serait de nature à empêcher ou altérer gravement l’exploitation de l’emplacement,

– modification de tout ou partie des conditions d’exploitation de l’emplacement pouvant avoir des conséquences sur la sécurité ou la conformité de l’exploitation au regard des règles de sécurité,

– guerre ou tout événement paralysant l’activité économique, aléa climatique perturbant gravement les conditions d’exploitation,

– catastrophe naturelle telle que violente tempête, cyclone, tremblement de terre, raz de marée, inondation ou encore destruction par la foudre,

À condition toutefois que l’un ou l’autre de ces évènements ait pour conséquence de rendre l’emplacement totalement ou partiellement inexploitable.

La partie constatant l’évènement qualifié de force majeure devra sans délai informer l’autre partie de son impossibilité d’exécuter les prestations et en justifier auprès de celle-ci

La suspension de l’exécution des obligations ne pourra en aucun cas être une cause de responsabilité pour non-exécution des obligations en cause, ni induire le versement de dommages et intérêts ou de pénalités de retard.

Cependant, dès la disparition de la cause de la suspension de leurs obligations réciproques, les parties feront tous leurs efforts pour reprendre le plus rapidement possible l’exécution normale de leurs obligations contractuelles.

Si l’évènement qualifié de force majeure perdure au-delà de quinze jours, l’une ou l’autre des parties pourra résilier de plein droit le présent bail en notifiant son intention à l’autre partie par lettre recommandée avec demande d’avis de réception.

La convention serait alors résiliée, sans dommages-intérêts pour l’une ou l’autre des parties.

Article 4. MATERIEL

4.1. Le visuel doit être impérativement transmis par l’Annonceur ou son Mandataire à DEFI-France au plus tard six (6) semaines avant la date de pose. Le retard du visuel ne pourra en aucun cas modifier la durée de la prestation d’affichage.

Le visuel sera soumis pour approbation écrite par DEFI-FRANCE à toute autorité publique ayant droit de regard sur le visuel, pour validation de la nature du message publicitaire au regard des activités exercées dans l’immeuble, des préoccupations esthétiques et de protection de l’environnement et des normes législatives ou règlementaires applicables.

L’autorité publique peut, à tout moment, exiger le retrait de la prestation d’affichage et/ou la dépose d’un Matériel Publicitaire, en raison notamment des normes législatives et réglementaires applicables ou du contenu d’un visuel dont elle estimerait qu’il ne peut être affiché en l’état. Dans ce cas, l’Ordre afférent pourra être résilié de plein droit par DEFI-France, sans délai et sans indemnité. Dans une telle hypothèse, l’Annonceur ne saurait engager la responsabilité de DEFI-France et restera redevable des sommes dues au titre de l’article 7 ci-après au prorata temporis de la durée d’affichage.

En cas de refus pour des motifs liés à l’esthétique, les Parties chercheront une solution alternative satisfaisante pour les deux Parties, tant sur le plan technique que financier. En cas d’échec et/ou en cas de refus pour des motifs non liés à l’esthétique, l’Ordre est considéré comme nul et sans indemnité, DEFI-FRANCE ayant alors la totale liberté d’exploitation du Dispositif au profit d’un autre Annonceur.

4.2. Sauf cas de force majeure, DEFI-FRANCE maintient le Dispositif en bon état d’entretien pendant la durée convenue du contrat.

Toutefois, en cas d’intervention mandatée par DEFI-France, sur le Dispositif, du fait de dégradations liées à des actes de vandalismes, excédant deux (2) interventions pendant la durée du contrat, DEFI-FRANCE aura la faculté de résilier le Contrat sans indemnité par lettre recommandée avec accusé de réception, moyennant un préavis de soixante-douze (72) heures et le remboursement à l’Annonceur de la redevance versée d’avance au prorata de la période de non-jouissance du Dispositif.

Article 5. EMPLACEMENT, POSE, EXPLOITATION, CONTRÔLE

5.1. Le Dispositif qui supportera le Matériel publicitaire est arrêté à la date de signature de l’Ordre. Il ne peut être modifié sans l’accord écrit des deux Parties. Le Client ne peut revendiquer aucun droit de propriété ou d’utilisation sur le Dispositif d’affichage. DEFI-France se charge de régler tout litige éventuel en cas de réclamation du propriétaire ou des voisins de l’immeuble où est situé le dispositif. L’Annonceur s’engage formellement, sauf en cas de demande expresse en ce sens de DEFI-France, à ne pas intervenir dans un tel litige et à transmettre aussitôt à DEFI-France toute réclamation à ce sujet qui lui serait adressée.

L’accès au dispositif est exclusivement réservé à DEFI-France, à ses sous-traitants et employés, et est formellement interdit à l’Annonceur et/ou son Mandataire.

5.2. Lorsque les dates de pose prévues dans le Contrat coïncident avec un jour férié ou un jour de fin de semaine (samedi ou dimanche), DEFI-France dispose d’un délai supplémentaire de quarante-huit (48) heures pour procéder à ladite pose. Au cas où la pose n’aurait pas pu être effectuée à la date prévue, pour des raisons non-imputables à DEFI-France (notamment en raison de conditions climatiques ou météorologiques défavorables), cette pose sera retardée dans l’attente de conditions favorables, sans entraîner la responsabilité de DEFI-France, l’Annonceur restant tenu du paiement du prix convenu.

5.3. S’agissant d’une pose de Dispositif sur un emplacement classé au titre des monuments historiques, le visuel ne devra pas heurter, par son contenu, l’histoire et la destination culturelle du monument. Le graphisme et la couleur des visuels proposés devront être en adéquation avec la qualité esthétique de l’emplacement.

5.4. Le Dispositif et son support restent à tout moment la propriété exclusive de DEFI-France, y compris à l’expiration du Contrat. A l’expiration du Contrat ci-après défini pour quelque motif que ce soit, l’Annonceur ne peut se prévaloir d’aucune priorité au renouvellement dudit Contrat sans l’accord de DEFI-France, le dispositif étant réputé faire partie du fonds de commerce de DEFI-France.

5.5. DEFI-France rend compte à l’Annonceur des conditions dans lesquelles les Prestations ont été effectuées. Un compte rendu d’exécution est adressé à cette fin à l’annonceur et/ou son mandataire, dans les meilleurs délais. Afin d’être opposable à la société DEFI-France, tout contrôle de l’affichage à l’initiative de l’annonceur et/ou son mandataire, devra avoir été effectué en présence d’un collaborateur de la société DEFI-France désigné à cet effet.

Article 6. PROPRIETE INTELLECTUELLE

6.1. L’Annonceur certifie posséder tous droits de propriété intellectuelle sur le(s) logo(s), le(s)nom(s) ou la charte graphique tels que représentées sur le Dispositif et se porte garant vis-à-vis de DEFI-France afin que celle-ci ne puisse être inquiétée à ce sujet.

6.2. DEFI-FRANCE est autorisé par l’Annonceur à reproduire et/ou représenter dans un but documentaire et/ou marketing, le Dispositif en ce compris le(s) logo(s) et/ou la (les) marque(s) de l’Annonceur sur tout support imprimé, magnétique, analogique ou numérique.

L’Annonceur informera DEFI-FRANCE de toute limitation éventuelle dans ce droit d’exploitation.

6.3. Toute reproduction ou utilisation par l’Annonceur du Dispositif comme de ses maquettes ou projets, quel qu’en soit la forme, est interdite.

Article 7. CONDITIONS TARIFAIRES

7.1. Prix net

Le Prix net comprend la location du support, la mise en place du Matériel publicitaire et l’Entretien du Matériel. Le Prix net est fixé en fonction de l’emplacement et de la durée du contrat.

7.2. Autres Frais

Ne sont pas inclus dans les Prix net les Autres Frais tels que définis ci-après :

– les frais afférents aux aménagements spéciaux, à des opérations entraînant des déplacements particuliers, ou des prestations spécifiques,

– les frais occasionnés sur demande du Client par la mise en place d’un Matériel publicitaire spécifique;

– les frais techniques suivants : frais d’expédition, de préparation, d’impression, de création.

7.3. Une caution bancaire ou dépôt de garantie, valable pour la durée du Contrat, pourra être exigée lors de la signature.

7.4. A défaut de moyens de paiement stipulés dans le bon de commande, les paiements ne pourront être effectués que par virement bancaire ou postal, par chèque à l’exclusion de tout autre mode de paiement, en particulier la compensation, sauf accord écrit de DEFI-France.

Les chèques devront être adressés au siège social de DEFI-France à l’attention du service « Comptabilité Fournisseur ».

7.5. Les délais et moyens de paiement stipulés lors de signature de l’Ordre ne pourront être modifiés, sans l’accord écrit de DEFI-France.

7.6. Les taxes sur la publicité et frais associés, sont à la charge de l’Annonceur mais sont payés par DEFI-France aux organismes collecteurs, sur la base de leur assiette et de leur taux en vigueurs à la date de la signature du Contrat.

7.7. Toute augmentation en cours de Contrat des taxes et/ou droits visés à l’article 7.6 des présentes Conditions Générales, comme toute nouvelle taxe et/ou tout nouvel impôt, sera à la charge de l’Annonceur.

7.8. DEFI-France se réserve le droit de consentir des remises particulières sur le tarif brut hors taxes, notamment dans le cadre de campagnes d’intérêt général, d’opérations de mécénat, d’échanges marchandises ou d’offres spéciales.

Article 8. FACTURATION

8.1. La totalité de la prestation est facturée dès la pose du Dispositif, selon les modalités et sur la base du prix indiqué dans l’Ordre.

8.2. DEFI-France facturera au Client les montants TTC.

8.3. La facture sera établie comme précisé dans l’Ordre.

8.4. La facture est émise au nom de l’Annonceur. Dans le cas où celui-ci fait appel à un Mandataire payeur, elle mentionnera que l’Annonceur est représenté par ce Mandataire. Dans tous les cas, la facture sera adressée à l’Annonceur et, à sa demande, une copie sera communiquée à son

Mandataire. Toutes sommes dues au titre d’un Ordre doivent être réglées dans la monnaie du contrat ou, par défaut, en Euro.

8.5. Les délais et moyens de paiement prévus lors de la signature de l’Ordre ne peuvent être modifiés, sans l’accord écrit de DEFI-France.

8.6. Dans le cas où le Mandataire a reçu le mandat de procéder au règlement du prix de la Prestation, l’Annonceur n’est libéré de sa dette à l’égard de DEFI-France que par le complet paiement par le Mandataire de celle-ci à DEFI-France.

Dans le cas où le Mandataire ne respecte pas les conditions et délais de paiement contractuels, DEFI-France pourra, sans mise en demeure préalable du Mandataire, demander le paiement directement à l’Annonceur.

En cas de défaillance du Mandataire, l’Annonceur restera tenu de payer le prix restant dû à DEFI-France, sur simple demande, sans que la remise de tout ou partie du prix au Mandataire défaillant puisse l’exonérer de cette obligation.

8.7. En cas de défaut de paiement d’une facture à l’échéance, le Client se verra appliquer, de plein droit et sans mise en demeure préalable, à compter du jour suivant la date d’échéance, un intérêt de retard égal au taux appliqué par la Banque centrale européenne à son opération de refinancement la plus récente majorée de dix (10) points, dans le respect des dispositions des articles L. 441-3 et L. 441-6 du Code de commerce.

8.9. En cas de retard de paiement, les sommes dues à DEFI-France seront, de plein droit, majorées de quinze pour cent (15%) à titre de pénalité. Cette pénalité ne donnera pas lieu à la facturation de la T.V.A. S’ajouteront aux pénalités, le paiement automatique et obligatoire par le Client à DEFI-France d’une indemnité forfaitaire dont le montant s’élèvera à hauteur des frais indiqués dans le mandat de recouvrement. Cette indemnité ne saurait être inférieure au montant minimum imposé par l’article L441-6 du Code de Commerce (décret du 2 octobre 2012) qui s’élève à 40€.

8.10. De plus, en cas de défaut de paiement d’une facture à l’échéance, DEFI-France adressera au Client une mise en demeure de payer sous huitaine. Cette mise en demeure sera effectuée au moyen d’une lettre recommandée avec demande d’avis de réception et réputée accomplie à la date de présentation portée sur l’avis de réception. Faute de paiement dans le délai susvisé, lequel courra le lendemain de la date de présentation, DEFI-FRANCE pourra, de sa seule initiative et sans autre formalité, résilier immédiatement tout ou partie de l’Ordre et, en conséquence, interrompre les Prestations en cours d’exécution, disposer librement des Dispositifs, et exiger le paiement immédiat des Prestations non encore réglées, nonobstant tout terme ou délai de paiement. DEFI-FRANCE se réserve le droit de résilier de plein droit et sans indemnité au bénéfice du Client tous Ordres conclus avec le Client en cours d’exécution ou restant à exécuter.

Si la résiliation intervient alors qu’un Ordre n’a pas encore été exécuté, les stipulations des Conditions Générales de Ventes relatives à l’annulation d’un Ordre seront alors applicables.

Article 9. RESPONSABLILITES

9.1. La responsabilité de DEFI-France ne pourra être recherchée par un Client au motif que la Campagne n’a pas eu les retombées commerciales attendues par le Client.

9.2. L’adhésion aux présentes Conditions Générales de Vente implique pour le Client et son éventuel Mandataire l’obligation de se conformer aux règles professionnelles relatives au message publicitaire édictées par l’A.R.P.P. ainsi qu’aux décisions et avis de l’A.R.P.P. et du Jury de déontologie publicitaire (J.D.P.), qu’ils aient ou non adhéré au dispositif de régulation professionnelle de la publicité.

9.3. Le message publicitaire est de la responsabilité exclusive du Client qui répond de sa conformité à l’ensemble des prescriptions légales, réglementaires et professionnelles applicables à l’affichage publicitaire, notamment aux dispositions des articles L. 3323-3 et L. 3323-4 du Code de la santé publique, ainsi qu’aux règles professionnelles relatives au message publicitaire édictées par l’A.R.P.P. applicables à l’affichage publicitaire. De même, le Client s’engage à indemniser DEFI-France du montant de toute transaction ou condamnation, en principal intérêts et accessoires, prononcée à l’encontre de DEFI-France par toute personne qui s’estimerait lésée par le message Publicitaire à quelque titre que ce soit, ainsi qu’à supporter l’ensemble des frais et honoraires supportés par DEFI-FRANCE pour assurer sa défense.

9.4. DEFI-FRANCE se réserve le droit de refuser l’affichage de tout message :

– contraire aux prescriptions légales, réglementaires, professionnelles ou à l’ordre public et aux bonnes mœurs,

– contraire aux règles professionnelles édictées par l’A.R.P.P. ainsi qu’à ses décisions et avis,

– qui lui paraît susceptible de porter atteinte à son image, notamment auprès des collectivités territoriales,

– qui serait susceptible de porter atteinte aux intérêts de ses bailleurs.

Ce refus ne constitue pas une rupture de Contrat et le Client ne peut de ce fait se prévaloir d’aucun préjudice : il ne sera pas dispensé du règlement du montant de l’Ordre.

9.5. Dans le cas où l’autorité de police, l’autorité judiciaire, le Jury de déontologie publicitaire placé auprès de l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (A.R.P.P.) ou le président de ladite autorité déciderait la suppression ou la modification de l’affichage en raison de la teneur du message, le Client sera tenu de supporter tous les frais liés à la suppression ainsi qu’à la modification, à la réimpression et à l’affichage du nouveau message publicitaire. Il en sera de même dans le cas où cette suppression ou cette modification serait effectuée à la demande du Client.

9.6. En cas d’infraction aux stipulations de l’article 9.4., l’Annonceur sera tenu de payer le montant total convenu, nonobstant la suppression ou la modification de l’affichage, ainsi que tous les frais liés à cette suppression ou à cette modification. Il en sera de même dans le cas où cette suppression ou cette modification serait effectuée à la demande de l’Annonceur.

9.7. DEFI-France ne pourra voir sa responsabilité engagée s’il ne pouvait être procédé à la Prestation pour cas de force majeure ou survenance d’un fait extérieur, notamment en cas de mise en application de dispositions législatives, réglementaires, administratives, fiscales, juridictionnelles. La responsabilité de DEFI-France ne pourra non plus être recherchée en cas de défaut d’éclairage causé par un fait extérieur à DEFI-France, tel une coupure momentanée de l’électricité ou l’arrêt nocturne de l’automate imposée par une décision législative, réglementaire, fiscale, administrative ou juridictionnelle ou en vertu d’un contrat. Il en ira de même en cas de masquage du Dispositif affiché résultant d’un fait extérieur à DEFI-France. Le Client ne pourra prétendre à aucune indemnité, le montant total restant dû en intégralité.

9.8. DEFI-France déclare avoir souscrit une assurance globale auprès d’une compagnie d’assurance notoire pour tous accidents de personne et dommages matériels (accidents, incendies, explosions, dégâts des eaux) par le fait de son personnel et de ses sous-traitants sur les lieux d’activité et les emplacements loués, ainsi que pour les dommages causés par les dispositifs publicitaires et tout le matériel installé. Ce contrat d’assurances ne dispense pas l’annonceur et/ou son mandataire de souscrire une assurance particulière pour le dispositif publicitaire mis à sa disposition.

Article 10. ANNULATION

La résiliation en tout ou partie d’un Ordre pour quelque motif que ce soit devra être notifiée par le Client à DEFI-France par lettre recommandée avec accusé de réception. Le Client devra de plein droit et automatiquement verser à DEFI-France une indemnité d’immobilisation selon les modalités suivantes :

– annulation de l’ordre intervenant à plus de 45 jours ouvrés avant la date de pose : ordre annulé sans indemnité ;

– annulation de l’ordre intervenant entre 30 et 45 jours ouvrés avant la date de pose : ordre annulé indemnité d’immobilisation de 50%.

– annulation de l’ordre intervenant à moins de 30 jours ouvrés avant la date de pose : ordre annulé indemnité d’immobilisation de 100%.

Article 11. CONVENTION DE PREUVE – RESILIATION

Pour les besoins de conclusion et d’exécution d’un Ordre, ou pour la réservation d’un Réseau par le Client, seront considérés comme ayant valeur probante les courriers électroniques et télécopies échangés entre les Parties et notamment la copie de la Proposition commerciale signée et transmise par cette voie par l’une des Parties dans les conditions prévues à l’article 1 ci-dessus.

Pour les notifications de résiliation seront considérées comme ayant valeur probante les lettres recommandées avec accusé de réception. La date d’effet de ces notifications sera la date de première présentation du courrier recommandé avec demande d’accusé de réception.

Article 12. ACTION

Toute action du Client à l’encontre de DEFI-France se rapportant à l’exécution d’un Ordre doit être formée, à peine de forclusion, dans un délai des deux (2) mois qui suivent le jour de pose effective.

Article 13. DROIT APPLICABLE ET LITIGE

Les contrats d’achat d’espace publicitaire conclus avec la société DEFI-France sont soumis au droit français. Tout litige ou toute contestation auxquels les présentes Conditions Générales de Vente ou les contrats d’achat d’espace publicitaire pourraient donner lieu, tant pour leur validité que pour leur interprétation, leur exécution ou leur résiliation, seront portés devant le Tribunal de Commerce de Nanterre.

CONDITIONS PARTICULIERES

Article 14. DANS LE CADRE DE LA COVID-19

Si confinement total :

–  Annulation sans dédit

–  Ou report sans frais de la campagne sur une autre période 2021 (ce qu’on priorisera toujours)

Si confinement partiel (ou autre conséquence liée Covid 19*) :

–  Report sans frais de la campagne sur une autre période 2021

–  Et/ou compensation relative à la perte de visibilité estimée

A noter :

Les frais techniques seront toujours dû si consommés.

Paiement au prorata des jours affichés hors confinement.

*Incluant : toute marque dont les points de vente seraient fermés ou les produits ne seraient pas distribués sur la période de campagne prévue initialement.